La Grammaire est une chanson douce • Les Chevaliers du Subjonctif • Erik Orsenna

couv72431181               couv22485860

Résumé :

Tome 1 :

Jeanne, la narratrice, pourrait être la petite soeur d’Alice, précipitée dans un monde où les repères familiers sont bouleversés. Avec son frère aîné, Thomas, elle voyage beaucoup. Un jour leur bateau fait naufrage et, seuls rescapés, ils échouent miraculeusement sur une île inconnue. Mais la tempête les avait tant secoués qu’elle les avait vidés de leurs mots, privés de parole. Accueillis par Monsieur Henri, un musicien poète et charmeur, ils découvriront un territoire magique où les mots mènent leur vie : ils se déguisent, se maquillent, se marient.

Tome 2 :

Il y a ceux qui veulent gendarmer le langage et le mettre à leur botte, comme le terrible Nécrole, dictateur de l’archipel des Mots, et la revêche Mme Jargonos, l’inspectrice dont le seul idéal est d' » appliquer le programme « . Et puis il y a ceux qui ne l’entendent pas de cette oreille, comme Jeanne et Thomas, bientôt traqués par la police comme de dangereux opposants… Leur fuite les conduira sur l’île du Subjonctif. Une île de rebelles et d’insoumis. Car le subjonctif est le mode du désir, de l’attente, de l’imaginaire. Du monde tel qu’il devrait être…

Critique de E  : 5,5 /10

J’avais gardé un bon souvenir de ma première lecture, c’est pour cela que je voulais relire la Grammaire est une chanson douce et lire aussi la suite mais j’ai été assez déçue et je n’ai pas autant apprécié, peut être du fait de cette seconde lecture qui ne m’a pas fait découvrir cet univers.

L’univers du livre en lui-même est très original, le concept est intéressant , une ville où les habitants sont des mots, des iles qui sont en fait des modes … mais je trouve que plus on découvre des choses plus ça ‘s’essouffle ‘ , ça devient assez lassant.
L’histoire est assez enfantine, il n’y a pas vraiment d’action, pas de suspens , pas d’attente chez le lecteur.

J’aime bien l’écriture d’Erik Orsenna mais ‘à petite dose’ , il sait créer des choses tellement originales que ça n’en parvient parfois plus crédible et difficile à imaginer. il a une écriture très poétique et simple.  Mais quelquefois j’ai eut du mal à me plonger véritablement dans l’histoire, et le fait que les deux livres soient court est une bonne chose pour une fois.

Pour ce qui est des personnages, on en sait relativement peu sur eux , ce qui est assez dérangeant pour ma part. Ils n’agissent pas vraiment dans l’histoire qui tourne plus autour de Jeanne qui elle m’a beaucoup énervée et ennuyée, en fait je n’ai pas du tout aimé ce personnage !
Le seul personnage qui m’a plu c’est la vieille Nommeuse qui incarne une image paisible et sage.
J’ai tout de même préféré ‘La grammaire est une chanson douce à ‘Les chevaliers du subjonctif’ où l’on découvre un univers unique en son genre !

Publicités
Catégories : Conte, Contemporain, Romans | Étiquettes : | Poster un commentaire

Navigation des articles

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :