Impératrice • Shan Sa

couv68354667Résumé :

Elle est née dans la fabuleuse dynastie Tang du VIIe siècle.
Elle a grandi au bord du fleuve Long, où elle apprenait à dompter les chevaux.
Elle est entrée au gynécée impérial où vivaient dix mille concubines.
Elle a connu les meurtres, les complots, les trahisons, elle est devenue Impératrice de Chine.
Elle a connu la guerre, la famine, l’épidémie.
Elle a porté la civilisation chinoise à son apogée, elle a vécu entourée de poétesses, de calligraphes, de philosophes. Elle a régné sur le plus vaste empire sous le ciel, dans le plus beau palais du monde.
Elle est devenue l’Empereur-Sacré-Qui-Fait-Tourner-la-Roue-d’Or.
Son nom a été outragé, son histoire déformée, ses mémoires effacées, les hommes se sont vengés d’une femme qui avait osé devenir Empereur, et pour la première fois depuis treize siècles, elle ouvre les portes de sa Cité Interdite.

Nombre de pages : 440

Editions : Albin Michel (existe aussi en poche)

Critique de E : 7,5 /10

Après avoir découvert Shan Sa dans La joueuse de go que j’ai beaucoup aimé, j’avais envie de découvrir un autre de ces livres. Son écriture est toujours pleine de poésie et à travers ses descriptions elle transporte l’auteur dans une autre époque.
Dans Impératrice on se retrouve au Ve siècle et on suit l’ascension sociale de Lumière qui deviendra la seule impératrice de Chine. On en apprends plus sur les relations qu’elle avait avec sa famille, ses amis et les personnes importantes de Chine et aussi tout les hommes qui ont marqué sa vie.

J’ai beaucoup aimé découvrir cette période historique sur la Chine , j’ai appris vraiment beaucoup de choses sur la Chine et la femme exceptionnelle qu’était l’impératrice Wu Zetian. Ce qui est intéressant c’est qu’on suit toute la vie de cette femme, de son enfance jusqu’à sa mort, on peut ainsi se rendre compte du chemin qu’elle a parcouru. Tout au long du livre il y a une ambiance assez malsaine, entre les femmes du gynécée mais aussi à cause des complots, des morts …
J’ai eu un peu de difficulté avec tous les noms, les titres, savoir qui a tué qui, pourquoi , qui est exilé …
Et j’ai eu un peu de mal à tout comprendre comme dans l’autre livre de Shan Sa ‘La joueuse de go’ avec les références politiques, culturelles et historiques. L’organisation chinoise est bien décrite mais il manque certaines choses pour en comprendre le fonctionnement : en même temps c’est un romane et pas un documentaire !
Même si j’ai bien aimé ce livre, j’ai tout de même préféré ‘La joueuse de go’ que je conseille à toute personne voulant en apprendre plus sur la Chine.

Publicités
Catégories : Biographie, Historique, Romans | Étiquettes : | Poster un commentaire

Navigation des articles

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :