Les âmes brûlées • Andrew Davidson

couv3366358Résumé :

Que feriez-vous si vous vous réveilliez sur un lit d’hôpital, le corps brûlé et couvert de cicatrices? Il ne vous resterait qu’à attendre la mort. A moins qu’un ange passe votre porte… C’est le destin hors norme du héros des Âmes brûlées. L’accident terrible qui le met sur la voie mystique de sa rédemption. Et le début d’une aventure hallucinante, du Moyen Âge à nos jours, de l’enfer à l’amour.

Nombre de pages : 502

Editions : Plon

Critique de E : 8/ 10

Si j’ai emprunté ce livre à la bibliothèque c’est un peu à cause de la couverture et de l’univers des anges que j’apprécie généralement dans les livres. Mais ici les anges ne sont pas évoqués comme on pourrait s’y attendre en tout cas comme je m‘y attendais . Et puis le résumé était assez intrigant , je ne savais trop à quoi m’attendre.

Dès le début on est dans l’ambiance avec un personnage principal anti-héros , égocentrique, orgueilleux, drogué et acteur pornographique (ca fait beaucoup) . Ce monsieur a donc une vie pas très respectable. Et puis un jour il a un accident de voiture et se retrouve avec un corps complètement brûlé , détruit. Il n’est plus lui-même et veut en finir avec la vie jusqu’à ce qu’il rencontre une jeune femme au service des grands brûlés , une femme qu’il connait peut être déjà depuis des centaines d’années : Marianne Engel .

Cette histoire c’est d’abord un très beau voyage dans le temps, du Moyen Age en Allemagne entre Nuremberg et Mayence à nos jours et une histoire d’amour qui traverse les siècles . C’est aussi une histoire de reconstruction de soi, de guérison des brûlures de l’accident mais pas que .
La religion même si elle est assez présente ne donne pas à la lecture un caractère trop religieux , ce n‘est pas trop gênant . Il y a quelque chose que j’ai particulièrement apprécié dans cette histoire, c’est l’humour noir du personnage principal et son ton sarcastique quand il parle de lui-même ou bien des gens qui l’entoure .

J’ai beaucoup aimé les personnages, Marianne Engel , le héros principal (on ne connait pas son nom ) , ainsi que d’autres personnages dont les vies sont évoqués, le forgeron italien, le guerrier viking, la jeune japonaise … Ils sont très différents et on ne connait qu’une petite part de leur vie mais la plus importante, celle qui les a fait changer . Tout a un lien avec Marianne Engel, ce personnage mystérieux, dérangeant parfois et difficile à cerner. La fin de ce livre est une très bonne fin , elle est vraiment géniale en gardant une part de flou et de mystère que l’on peut trouver tout au long de la lecture. C’est donc un livre que je recommande fortement !

Publicités
Catégories : Drame | Étiquettes : | 2 Commentaires

Navigation des articles

2 réflexions sur “Les âmes brûlées • Andrew Davidson

  1. stellade

    Un vrai coup de coeur pour moi!
    Ravie qu’il t’ait plu.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :